Nouvelles          

 

(Le 20 août 2009)

Dès l’automne 2009, les étudiantes et les étudiants du secteur de l’électronique pourront bénéficier des avantages d’un nouveau parcours de continuité entre la formation professionnelle et la formation collégiale. Ce projet vient de recevoir l’approbation du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).

Résultat d’un partenariat entre la Commission scolaire des Phares et le Cégep de Rimouski, ce nouveau parcours établit une continuité entre le programme de formation professionnelle (niveau secondaire) « Installation et réparation d’équipement de télécommunication » et le programme de formation collégiale « Technologie de l’électronique, voie de spécialisation Réseautique et télécommunications ».

Partenaires dans la mise en place de ce parcours de formation, le Cégep de Rimouski et la Commission scolaire des Phares poursuivent essentiellement trois objectifs, en harmonisant la formation professionnelle et technique :

  • améliorer l’accessibilité et favoriser la poursuite d’études supérieures;
  • faciliter les cheminements scolaires entre les ordres d’enseignement;
  • valoriser la formation professionnelle et technique.

Ces parcours de formation permettent aux titulaires de certains diplômes d’études professionnelles (DEP, niveau secondaire) de poursuivre leurs études à l’enseignement technique en continuité, sans dédoublement de formation et avec une économie de temps, en vue de l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC).

Les parcours de continuité découlent du Plan de rapprochement en matière de formation professionnelle et technique et constituent une priorité du MELS. L’élaboration du parcours en électronique s’est amorcée à l’automne 2008 et a mis à contribution les enseignants en électronique du DEP et du DEC ainsi que des enseignants de la formation générale du secondaire et du collégial.

Le directeur du Cégep de Rimouski, monsieur Jean-Pierre Villeneuve, et le directeur général de la Commission scolaire des Phares, monsieur Jacques Poirier, se réjouissent de la concrétisation de ce nouveau parcours qui démontre, une fois de plus, que les deux institutions travaillent en étroite collaboration dans le but de favoriser la réussite des élèves et l’accès aux études supérieures.

 

(Le 7 novembre 2006)

Offre de formation en ÉLECTROTECHNIQUE

Après deux ans de travaux concertés, les cégeps de l’Est – le Cégep de la Gaspésie et des Îles, le Cégep de Matane, le Cégep de Rimouski et le Cégep de Rivière-du-Loup – sont fiers d’annoncer aux jeunes du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-dela-Madeleine, qu’ils ont maintenant accès à une offre de formation en Électrotechnique sous le signe de la continuité, dans une perspective régionale. Fiers, les collèges peuvent l’être à juste titre, car la concertation a permis d’identifier différents moyens pour maintenir dans l’Est du Québec, l’accessibilité à la formation dans le domaine de l’électrotechnique, le plus près possible de l’étudiant. Certains moyens sont associés à la formation intra-ordre, d’autres relèvent plutôt de la formation interordre et font donc appel à la collaboration de différents acteurs des ordres secondaire et universitaire. Formation intra-ordre Quatre collèges – Gaspésie et des Îles, Matane, Rimouski et Rivière-du-Loup – offrent présentement un ou des programmes dans le domaine de l’électrotechnique, soit Technologie de l’électronique industrielle,  Technologie de l’électronique, voie de spécialisation en « télécommunications », Réseautique et télécommunications. Avec la nouvelle offre de formation, trois collèges – Matane, Rimouski et Rivière-du-Loup – proposent des programmes harmonisés qui permettront aux étudiantes et étudiants, à  la fin de la 1re année, de passer d’un collège à un autre et d’un programme à un autre sans alourdissement de leur cheminement pédagogique. À la fin de la 2e année, à l’intérieur
d’un programme donné, ils pourront aller d’un cégep vers un autre. Au Cégep de la Gaspésie et des Îles, les élèves bénéficient de certains cours communs en Technologie de l’électronique industrielle, en Technologie de l’électronique, voie de spécialisation « Télécommunication » et en Technologie de maintenance industrielle.

Cette nouvelle formule d’enseignement permettra aux élèves de ces trois programmes d’enrichir leur formation et de simplifier le passage d’un programme à un autre à l’intérieur du Cégep. Après la 2e année, les élèves du programme Technologie de l’électronique, voie de spécialisation « Télécommunications » pourront choisir de poursuivre leur cheminement d’études à Gaspé ou à Rimouski. Formation interordre Afin de favoriser le passage harmonieux et l’arrimage DEP-DEC (diplôme d’études professionnelles-diplôme d’études collégiales) des élèves qui désirent poursuivre leurs études dans le domaine de l’électrotechnique, les collèges avec des commissions scolaires de la régionont entrepris des travaux d'arrimage importants. De plus, pour faciliter l’arrimage DEC-BAC (diplôme d’études collégiales- baccalauréat), d’autres travaux ont été entrepris avec l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) qui offre le baccalauréat en Génie électrique. Les collèges de l’Est considèrent que l’offre de formation proposée aux jeunes comportent de nombreux avantages notamment en ce qui concerne l’accessibilité, la mobilité, la reconnaissance des formations, la réalisation de projets communs intra-ordre et interordre,
etc. Ils sont convaincus que les mesures en place contribueront à garder les jeunes en région et assureront à l’industrie régionale et suprarégionale des mains-d’oeuvre spécialisées dont elle a besoin pour ce secteur en émergence.

Pour plus d'information

 

Vous pouvez aussi joindre notre groupe sur Facebook en cliquant sur le lien ci-dessus, pour obtenir les dernières nouvelles concernant le département.